VISITE GUIDEE DU MUSEE DES ARTS MODESTES

Sète

Photos

  • Musée International des Arts Modestes Sète
  • Vitrine B. Belluc Musée International des Arts Modestes Sète
  • miam-jardin-modeste-ph-p-schwartz-2651
  • miam-belluc-2-ph-f-lagarde-2650
Musée International des Arts Modestes SèteVitrine B. Belluc Musée International des Arts Modestes Sètemiam-jardin-modeste-ph-p-schwartz-2651miam-belluc-2-ph-f-lagarde-2650

Présentation

Aux côtés de la très curieuse et permanente «caravane de l’art modeste», les expositions temporaires
autour de thèmes aussi contemporains qu’insolites rendent l’endroit toujours aussi palpitant à visiter.

Ce musée particulièrement original expose dans un savant désordre les babioles et objets du quotidien des 50 dernières années qui, vus par des artistes de réputation internationale,émerveillent.

Le Musée International des Arts Modestes fondé par les artistes Hervé Di Rosa et Bernard Belluc a ouvert ses portes à Sète en novembre 2000.
Réaménagé dans un ancien chai à vin par l’architecte Patrick Bouchain, le MIAM est un laboratoire ouvert aux artistes de toutes générations et de tous horizons.

Le MIAM fait des créations marginales ou périphériques le cœur de sa réflexion et favorise la circulation des regards entre la culture savante et la culture populaire, ouvert sur le monde et ses multiples réalités, il se propose de dépasser les frontières des genres, de traverser les cultures et d’éclairer ces productions modestes trop vite reléguées au second plan mais qui pourtant ont toujours été source d’inspiration pour les artistes. Il peut se définir également comme un lieu de débat et de dialogue, fortement engagé sur des questions de décloisonnement artistique et de diversité culturelle, et souvent tourné vers l’étude des phénomènes de société qui donnent lieu à des expressions artistiques nouvelles.

Les collections
Le MIAM abrite les collections de ses deux fondateurs. Ce fonds est constitué de milliers d’objets emblématiques de l’art modeste, objets aimés et collectionnés, manufacturés ou artisanaux. Ce sont pour l’essentiel des jouets, des figurines, des gadgets et toutes sortes de " bibelots " qui participent de "l'archéologie de l'enfance " et nous touchent par leur force visuelle.
Souvent clinquants et bariolés, ils proviennent des périphéries de l'art brut, de l'art naïf ou de l'art populaire.

La petite épicerie du MIAM est le service pédagogique du musée.
Il a été pensé et est réalisé par l’Ecole Municipale des Beaux-arts. Les ateliers de pratiques artistiques sont réalisés par Vanessa Notley, Sylvette Ardoino et Claire Giordano, enseignantes à l’école des Beaux-arts avec des artistes invités dans un état d’esprit proche de celui du MIAM par des approches spécifiques liées aux expositions temporaires.
Les activités du service s’adressent à tous, petits et grands, pendant toute l’année pour faire du musée un lieu ouvert et vivant. Le service propose des visites guidées pour les groupes toute l’année sur rendez-vous.
  • Durée moyenne de visite : 1 heure

Tarifs : 
  • Adulte : 3,60 €    
  • Scolaires : 25 € la classe 

Informations et contacts :
  • Réservation groupes obligatoire T : +33 (0) 4 99 04 76 44
  • Groupe de 10 à 50 personnes maximum
  • Une gratuité pour le chauffeur et l'accompagnateur
  • Parking bus à proximité, au quai d'Alger.
  • Du 1er avril au 30 septembre, tous les jours de 9h30 à 19h00 sans interruption.
  • Du 1er octobre au 31 mars, tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h sauf lundis.
  • Le musée est fermé les 1er/01, 1er/05, 1er/11 et 25/12

www.miam.org