Une cuisine méditerranéenne

Aujourd’hui, je me fais plaisir et m’offre une dégustation de coquillages, face à la lagune.   On ne va pas se mentir… Si je suis venue passer des vacances dans l’Archipel de Thau, ce n’est pas seulement pour lézarder au soleil ! Epicurienne dans l’âme, j’ai surtout envie de goûter à toutes les spécialités locales, notamment aux fameux coquillages de la lagune de Thau. Pas de temps à perdre ! Je mets le cap sur le nord de la lagune, entre Bouzigues et Loupian, où des producteurs proposent des dégustations sur leur site de production, les mas conchylicoles. Une fois sur place, je suis tout de suite dans l’ambiance. Objectifs : plaisir, et détente. Et le cadre s’y prête merveilleusement bien. Je prends place à une table sur une terra...
Près de 3000 tonnes de moules de Méditerranée sont produites chaque année dans la lagune de Thau. Et ici, les cuisiner est tout un art. Prêts pour une dégustation ? Découverte et gourmandise   En virée à Mèze, je vadrouille dans le centre-ville et découvre les halles couvertes. L’ambiance est conviviale, les commerçants s’interpellent d’un stand à l’autre, et proposent aux passants de déguster leurs produits. Après avoir picoré des bouts de melons et quelques olives, je m’arrête devant l’étal d’un conchyliculteur. Il me propose de goûter le piste de moules. Moi qui ne connaissait que les moules marinières, je ne me fais pas prier ! Ces moules, cuites, sont marinées dans l’huile d’olive et le citron et parfaitement assaisonnées...
Connaître notre destination, c’est aussi découvrir l’histoire des produits de notre terroir. Focus sur un apéritif bien de chez nous : le muscat ! Un cépage méditerranéen, bien adapté au climat. Le muscat est un cépage typiquement méditerranéen, originaire de Grèce, implanté en France avec les premières colonies phocéennes installées à Marseille. Si quatre types de muscat sont cultivés dans l’hexagone, c’est  le muscat blanc à petits grains qui fait la renommée de la destination Sète Archipel de Thau. Une explosion aromatique. Un muscat bien vinifié apporte cette odeur musquée et sauvage typique de ce breuvage qui sent bon les vacances. C’est à la fois une expression légèrement animale, de bois de rose et de litchi avec des not...
Aujourd'hui, j'apprends à faire la fameuse tielle de Sète pour ramener avec moi les saveurs de mes vacances. On m’en a souvent parlé de la tielle, de cette tourte au poulpe et à la sauce tomate. J’aime voyager, mais surtout, j’aime goûter aux spécialités culinaires ! Il n’y a pas mieux pour  découvrir une culture non ? Je file aux Halles de Sète pour boire mon café avant d’attaquer l’atelier de cuisine. La cheffe, très sympathique nous explique l’origine de la tielle, les ingrédients et comment nous allons cuisiner le poulpe. On commence par faire la pâte, qui était souvent à l’époque celle du boulanger. Un peu de farine, de l’huile d’olive, de la levure et du sel, on pétrit bien et voilà notre pâte prête, on la laissera reposer ...
Après une belle balade sur le canal du midi, petite pause à Marseillan où je décide de visiter la Maison Noilly Prat. J’ai envie d’en savoir plus sur ce vermouth, fabriqué ici depuis plus de 200 ans, et pourquoi pas, goûter à ce fameux breuvage ! Une recette au secret bien gardé La visite guidée commence par la découverte d’une cave, où sont disposés de chaque côté d’immenses foudres en chêne, donnant à cet espace une atmosphère très particulière. J’y apprends que le Noilly Prat est un vermouth, produit à partir de vin blanc et d’un mélange (gardé secret) de plantes aromatiques telles que la camomille et la coriandre. On y trouve aussi des écorces d’oranges amères et de la noix de muscade. Notre guide nous fait humer un verre de la m...