Les moules : plutôt en piste ou en brasucade ?

  • Halles-moules
  • moules-ot-archipel-de-tha-5124388
  • hugo-da-costa-ot-archipel-5124389
  • img-5496-corinebeaujard-5124390
Halles-moulesmoules-ot-archipel-de-tha-5124388hugo-da-costa-ot-archipel-5124389img-5496-corinebeaujard-5124390


Près de 3000 tonnes de moules de Méditerranée sont produites chaque année dans la lagune de Thau. Et ici, les cuisiner est tout un art. Prêts pour une dégustation ?

  • moules-ot-archipel-de-tha-5124388
  • hugo-da-costa-ot-archipel-5124389

Découverte et gourmandise

 
En virée à Mèze, je vadrouille dans le centre-ville et découvre les halles couvertes. L’ambiance est conviviale, les commerçants s’interpellent d’un stand à l’autre, et proposent aux passants de déguster leurs produits. Après avoir picoré des bouts de melons et quelques olives, je m’arrête devant l’étal d’un conchyliculteur.

Il me propose de goûter le piste de moules. Moi qui ne connaissait que les moules marinières, je ne me fais pas prier ! Ces moules, cuites, sont marinées dans l’huile d’olive et le citron et parfaitement assaisonnées. Un délice !

Amusé par mon enthousiasme, le producteur m’explique que près de 3000 tonnes de moules de Méditerranée sont produites chaque année dans le bassin de Thau. Près d’ici, certains producteurs les proposent même à la dégustation sur leur site de production, cuisinées en « brasucade », c’est-à-dire cuitent en grillage au ceps de vigne, et arrosées de sauce au fur et à mesure de leur cuisson. J’en ai l’eau à la bouche !

Quand je lui explique que je vais certainement aller découvrir cette recette avant de rentrer à mon hôtel à Sète, il m’explique que je pourrai y découvrir les moules farcies, qui après avoir mijoté longuement dans une sauce à base de tomates, se dégustent accompagnées de riz, de pâtes ou de pommes de terre.

Aucun doute, ces vacances seront assurément gourmandes…
 
  • brasucade-mini-c-jp-degas-5492732
  • Halles-moules
  • img-5496-corinebeaujard-5124390