Le coup de cœur Mitchka.

    Entre terre et mer : la réserve naturelle du Bagnas.


    Entre Agde, Marseillan et le Cap d’Agde, se trouve la réserve naturelle nationale du Bagnas, qui se trouve environ à 5/8 km de chez moi (selon où l’on se place sur la réserve ! et qui peut même être un peu plus loin, si, comme nous, vous arrivez à vous perdre entre Agde et Marseillan !!) ; mais aussi le canal du midi, l’étang de Thau, et encore toutes sortes de flaques d’eau plus ou moins grandes, plus ou moins salées.
     
    La réglementation des réserves naturelles nationales est très stricte, et un périmètre de protection (terrestre, marin ou/et aérien) est défini en fonction de chaque territoire. Aussi, pour découvrir la réserve du Bagnas, avons-nous dû attendre une animation. Nous n’avons pas attendu bien longtemps puisqu’il y a des visites guidées toutes les semaines, même plusieurs fois par semaine l’été. Nous avons jeté notre dévolu sur la balade « coucher de soleil sur le Bagnas » du mardi soir.
     
    À 17 h, nous déposons les filles chez leurs grands-parents, et nous filons tout droit vers le soleil… enfin un soleil bien caché derrière les nuages, eux-mêmes bien cachés derrière la brume… La terrible brume des Açores nous aurait-elle suivi ? Ma mère vous dira que oui ! Depuis que nous sommes rentrés, le ciel est couvert sur Agde (incroyable, mais vrai), et ce soir ne fait pas exception.
    • reserve-bagnas-nature-archipel-thau-sete-marseillan
    • reserve-bagnas-nature-archipel-thau-sete-marseillan
    Si la visite est faite pour découvrir la réserve, elle est aussi pensée pour observer les oiseaux… mais là, ça va être compliqué… Malgré tout, on nous distribue des jumelles, et la balade commence.
    Nous nous arrêtons régulièrement pour découvrir quels oiseaux nous accompagnent ce soir ; notre guide est un peu déçu par cette brume qui nous enveloppe doucement, mais sûrement. Pourtant celle-ci ne semble pas altérer l’enthousiasme du groupe, tout le monde est ravi des commentaires et des explications de notre animateur. Il faut dire que Matthieu est passionné et passionnant, et c’est dans le plus grand silence que nous l’écoutons nous parler de la faune et de la flore de la réserve.
    Ce ne sont pas moins de deux cent soixante espèces d’oiseaux qui trouvent refuge dans la réserve : certains viennent y trouver l’amour l’été, d’autres y passer l’hiver tranquille, d’autres ne font que passer. Sur le chemin, nous observons des terriers de blaireaux, nous entendons des ragondins dans les fourrés, un lapin détale devant nous ; car la réserve n’abrite naturellement pas que des oiseaux… Renards, sangliers,tortues cistudes, mais aussi toutes sortes d’insectes, dont des libellules ÉNORMES, complètent le voisinage !
    La visite continue, et nous avons droit à une dégustation d’herbes sauvages… Le must : le fruit de l’aubépine monogyne qui a un goût de pomme assez surprenant. J’aurais voulu vous éblouir avec un superbe coucher de soleil et une multitude de flamants roses… seulement voilà, dans la brume tous les oiseaux sont gris et les paysages aussi !
    • reserve-bagnas-nature-archipel-thau-sete-marseillan
    • reserve-bagnas-nature-archipel-thau-sete-marseillan
    • reserve-bagnas-nature-archipel-thau-sete-marseillan
    • reserve-bagnas-nature-archipel-thau-sete-marseillan
    • reserve-bagnas-nature-archipel-thau-sete-marseillan
    • reserve-bagnas-nature-archipel-thau-sete-marseillan
    Nous aurons tout de même la chance de pouvoir observer plusieurs espèces : hérons, échasses, sternes, poule d’eau, vanneau… Notre marche se termine dans la nuit noire (et obscure). On se promet de revenir un jour de beau temps, et d’emmener notre fille aînée aux animations prévues pour les enfants.
     
    Je vous conseille grandement la visite guidée de la réserve du Bagnas ; sincèrement tout le monde est sorti très enthousiaste de la balade malgré des conditions qui étaient loin d’être optimales ! Il existe plusieurs chemins autour de la réserve, mais aucun ne vous permet d’observer les oiseaux aussi bien que lors de ces sorties.

    Pour en savoir plus.


    Retrouvez l'intégralité de l'article de Mitchka sur son blog : Fish & Child(ren) !